Fin de la 3G aux USA : quelles conséquences pour mon mobile à New York ?

Depuis février 2022, les opérateurs téléphoniques américains coupent progressivement leur réseau 3G.
Selon le modèle de téléphone que vous utilisez, cela peut avoir pour conséquence de vous empêcher d’émettre et de recevoir des appels et des SMS.
Je vous explique dans cet article comment éviter les mauvaises surprises liées à la fin de la 3G aux USA.

Le contexte

Compte tenu de la couverture 4G et du déploiement de la 5G sur le territoire américain, les opérateurs mobile ont, dans une logique de réduction des coûts et de rationalisation des infrastructures techniques, décidé de démanteler leurs réseaux 2G/3G au profit des antennes de nouvelle génération.
Cette mesure n’est pas encore d’actualité en France, mais on peut imaginer qu’elle le sera tôt ou tard (sur le territoire national, mais aussi en Europe), en particulier lorsque la couverture 4G sera suffisante.

Ainsi, AT&T a été le premier opérateur à couper son réseau fin février 2022. T-Mobile a coupé le sien début juillet, et Verizon (pour ne citer que les opérateurs ayant des partenariats avec les opérateurs français) coupera le sien le 31 décembre 2022. Après quoi il ne sera plus possible d’utiliser la 3G aux USA.

Comment savoir si mon téléphone fonctionnera aux USA ?

C’est évidemment la question la plus importante.

Si vous disposez d’un téléphone 4G (ou 5G) compatible avec les fréquences américaines, vous pourrez :

Surfer sur Internet ;
Échanger des SMS et MMS ;
Utiliser les applications de messagerie telles que WhatsApp, Messenger, Skype…

Si votre téléphone est compatible avec la VoLTE en roaming (itinérance), en plus d’être compatible avec les fréquences américaines, vous pourrez également :

Émettre et recevoir des appels classiques.

Le protocole VoLTE permet en effet d’appeler en utilisant la 4G (de base, les appels sont émis et reçus via le réseau 3G, voire 2G). VoLTE signifie littéralement “Voice over LTE” ; LTE étant, pour simplifier, la norme 4G.

Si vous disposez d’un téléphone 2G/3G, ou 4G non compatible avec les fréquences américaines, alors c’est la tuile ! 😅

Vous ne pourrez rien faire via le réseau mobile, ni émettre ou recevoir des appels ou des SMS/MMS, ni naviguer sur Internet.

Attention, je tords toute de suite le cou à une idée reçue : le fait d’acheter une carte SIM américaine ne changera rien à l’affaire. Il s’agit d’un problème matériel et non d’une question de forfait mobile ; si votre téléphone n’est pas compatible, il ne fonctionnera pas, même s’il est équipé d’une carte SIM américaine.

Que faire dans ce cas ?

Option 1 : vous en profitez pour changer de mobile !
Car il se peut que le vôtre soit de toute façon en fin de vie (consultez les conditions de reprise de votre opérateur pour bénéficier d’une réduction sur un nouveau modèle, ou pensez au recyclage) ;

Option 2 : vous décidez de faire avec !
Il vous restera la possibilité de vous connecter à un réseau Wi-Fi, par exemple à l’hôtel ou un lieu proposant une connexion Wi-Fi gratuite (ils sont nombreux à New York), afin d’utiliser des applications de messagerie et/ou de téléphonie VoIP telles que WhatsApp, Messenger, Skype…

Cela ne vous aide pas à savoir si votre téléphone fonctionnera aux USA ?
Alors, consultez votre opérateur.
En effet, chaque opérateur ayant ses propres spécificités techniques (en fonction des partenariats qu’il noue avec les opérateurs américains), il est de toute façon plus sage de valider avec votre opérateur la compatibilité de votre téléphone avec le réseau américain avant de partir. Sans compter que certaines options, comme l’itinérance des données, le protocole VoLTE, ou encore le VoWIFI (voir plus bas), nécessitent souvent d’être activées en amont sur votre compte.

Voici, à toutes fins utiles, les pages d’assistance des principaux opérateurs français sur la question de la fin de la 3G aux USA, la compatibilité des téléphones avec le protocole VoLTE et l’activation de ce dernier.

Opérateur Page d’assistance Téléphones compatibles
free Préparer sereinement mon séjour aux États-Unis
  Cliquez ici
  Cliquez ici
orange Préparer votre voyage aux USA
  Cliquez ici
  Cliquez ici
bouygues telecom Comment téléphoner aux États-Unis avec l’arrêt de la 3G ?
  Cliquez ici
  Cliquez ici
sfr Tout savoir sur les pays étrangers ne disposant plus de réseaux 2G et 3G
  Cliquez ici

L’intérêt du VoWiFi

Une petit mot sur le VoWiFi qui est appelé à se démocratiser : la technologie “Voice over Wi-Fi” permet d’utiliser n’importe quel réseau Wi-Fi (pas forcément le vôtre) pour passer des appels classiques (et, avec certains opérateurs, d’envoyer et recevoir des SMS/MMS).
De fait, si vous vous trouvez dans un endroit où vous ne captez pas (c’est parfois le cas dans ce qu’on appelle communément des “zones blanches”, ou à l’intérieur des bâtiments…), le fait de vous connecter à un réseau Wi-Fi vous permettra d’émettre et recevoir des appels tout à fait normalement. C’est une techno qui optimise donc la couverture mobile mais aussi la qualité des communications (meilleur son notamment).
Free propose cette option gratuitement (à activer si vous avez un téléphone compatible, mais la plupart des téléphones récents le sont), ce qui est un plus non négligeable pour cet opérateur qui est déjà le seul à appliquer la gratuité des communications mobiles aux USA.

Vous n’êtes pas chez Free ? Découvrez les différents moyens d’utiliser son mobile aux USA sans se ruiner dans cet autre article.

Conclusion

Passée un peu inaperçue dans les médias, la fin de la 3G aux USA a pu surprendre certains voyageurs… à leurs dépens !
Il faut dire que les opérateurs français ont été un peu pris de court par leurs homologues américains et que la mise en place du protocole VoLTE a parfois été un peu chaotique.
Vous voilà donc prévenus. 😎
En cas de doute, nous vous conseillons vivement de contacter votre opérateur pour vous assurer que votre téléphone pourra fonctionner normalement à New York et, si nécessaire, activer les options ad hoc.

David

David a failli être historien de l'art, a manqué de faire carrière en NBA, se revendique vaguement artiste (se rase peu), et s'imagine couler des jours heureux en vendant des romans qui restent à écrire...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.