Les meilleurs speakeasies (bars clandestins) de New York

Aller boire un cocktail dans un speakeasy de New York est à la fois un incontournable lors d’un voyage à NY mais c’est aussi aller découvrir un peu de l’histoire des États-Unis.
Je vous recommande donc très fortement de tenter de rentrer dans un speakeasy car ces bars clandestins sont la plupart du temps cachés et très demandés, donc non seulement il faut les trouver puis ensuite pouvoir y entrer.
Je vous explique donc ici tout ce qu’il faut savoir sur les speakeasies de New York et vous présente ceux que je préfère.

L’histoire de ces bars clandestins ?

Au temps de la Prohibition aux USA, de 1920 à 1933, il était à la fois interdit de fabriquer de l’alcool mais aussi d’en vendre.
Les bars ont ainsi fermé.
Mais vous aviez 4 solutions pour en acheter :
– à des pharmaciens agréés à des fins «médicinales»
– à des ecclésiastiques pour des raisons «religieuses»
– à des vendeurs illégaux appelés “bootleggers”.
– en pénétrant dans des salons de bar privés et non agréés, surnommés “speakeasies” (littéralement “parler doucement”) car les patrons demandaient à leurs clients de parler doucement quand ils commandaient de l’alcool afin de ne pas être repéré par les forces de l’ordre.

La Prohibition a permis un changement majeur dans la vie sociale américaine.
Les bars clandestins, également appelés “blind pigs” et “gin joints“, se sont multipliés, en particulier dans les zones urbaines de NYC. Cela allait des clubs chics avec des groupes de jazz et des pistes de danse, aux arrières salles, sous-sols et chambres à l’intérieur des appartements.
Pour y accéder, aucune enseigne extérieure n’indiquait la présence d’un bar, discrétion oblige, et il y avait des portes à codes secrets afin de limiter le nombre de personne.
Il faut savoir qu’avant la Prohibition, les bars étaient réservés aux hommes.
Or là, avec les speakeasies les hommes et les femmes pouvaient se délecter ensemble, ce qui fut un tournant majeur !
Ainsi les speakeasies ont commencé à proposer des boissons alcoolisées ciblées pour les femmes. Et justement les propriétaires italo-américains de speakeasy ont aussi réussi à développer le service du vin avec leur cuisine italienne.

New York est peu à peu devenue le centre américain du crime organisé, avec des patrons de speakeasies tels que Salvatore Maranzano, Charles «Lucky» Luciano, Meyer Lansky et Frank Costello.
Au plus fort de la prohibition à la fin des années 1920, il y avait 32 000 speakeasies à New York.
Il y avait le Storck Club West sur la 58e rue, le Puncheon Club sur la 49e rue (qui accueillait notamment les célèvres écrivains Dorothy Parker et Robert Benchley), Polly Adler à Midtown, le Chumley’s dans le West Village, le O’Leary’s à Bowery ou le Cotton Club à Harlem.

Une fois la Prohibition terminée, les bars légaux ont pu réouvrir et la grande majorité des speakeasies fermèrent.
Maintenant certains bars cachés ont tout de même prospéré et d’autres ont été créé en voyant que c’était très à la mode. Ainsi aujourd’hui il est encore possible d’en trouver une petite cinquantaine sur NYC.

Que peut-on y faire ?

On y va pour boire un verre avant ou après le diner mais aussi et surtout pour l’ambiance qui y règne.
La plupart des speakeasies ont su garder une déco originale avec une lumière hyper tamisée, et quelques uns comme The Back Room (que j’adore) ont même gardé la tradition de boire dans une tasse en porcelaine les cocktails et autres.
Pourquoi une tasse en porcelaine ?
Tout simplement car à l’époque si la police débarquait, les clients du speakeasy pouvaient jeter leur alcool au sol et dire alors qu’ils buvaient un café ou un thé. Pas mal, non ? 🙂

Sinon dans un speakeasy aujourd’hui, vous trouverez à la fois du vin, de la bière et des soft drinks (soda, jus…) mais la spécialité des speakeasies est bel et bien le cocktail.
Chaque speakeasy a sa propre carte de cocktail que le bar tender local a créé, et vous serez quasi-sûr de ne pas trouver un cocktail classique type Cosmo, Mojito et autres.

Quelques speakeasies proposent également à manger avec soit quelques plats pour grignoter soit carrément un vrai restaurant comme à l’époque, comme par exemple au Beauty & Essex !

Quels sont les tarifs des boissons dans un speakeasy ?

Les tarifs sont à peu près partout de :
– $14 à $20 le cocktail
– $10 à $25 le verre de vin
– $6 à $10 la bière.

Est-on obligé de consommer dans les speakeasies ?

Alors non justement aux États-Unis, ils sont super cool pour ça. Vous avez tout à fait le droit de rentrer dans un speakeasy, regarder, prendre des photos et re-sortir.
Ainsi n’hésitez pas à vous faire une soirée speakeasy en en enchainant plusieurs à la suite voire aussi faire quelques rooftops new-yorkais également.
Maintenant sachez que pour entrer dans quelques speakeasies, il y a du monde et de l’attente. Donc cela pourra forcément limiter le nombre de bars clandestins dans la soirée.

Peut-on rentrer à un speakeasy avec un mineur ?

Non, ce sera impossible.
Aux États-Unis, il est interdit de rentrer dans un bar si on est mineur.
Et ce, que le mineur ait 6 mois, 8 ans ou 20 ans car là-bas la majorité est à 21 ans.
Bref désolé mais soit il faudra les laisser rentrer seul(s) dans leur logement, soit les laisser dans le logement, soit enfin prendre une baby-sitter.

Quels speakeasies je vous propose ?

Je ne les ai malheureusement pas tous testé car il y en a une petite cinquantaine à ma connaissance à New York.
Certains ont vraiment une grande file d’attente et j’ai rarement été hyper patient à attendre 1h un soir à NYC, et d’autres ont une toute petite capacité.
Néanmoins, je vous ai mis les principaux bars clandestins de New York, les valeurs sûres, et dont même certains que je n’ai pas encore pu tester.

Comment j’ai classé ces speakeasies de New York ?

J’ai classé les bars clandestins en 3 parties de la ville de New York :
– Downtown : le sud de Manhattan jusqu’à la 14e rue
– Midtown : le centre de Manhattan, de la 14e à la 59e rue
– Brooklyn
– Queens
Et ensuite je les ai classé aussi par ordre d’importance.
Les premiers sont pour moi les mieux et les plus sympa, et ensuite ceux plus en bas sont les plus confidentiels et un ton en-dessous. Mais sincèrement il n’y en a aucun que je ne recommande pas !

Enjoy et profitez à fond !

Alex les bons plans

Utilisez les boutons ci-dessous pour accéder directement aux quartiers qui vous intéressent :

  • The Back Room

    Un des rares speakeasies de New York ayant ouvert durant la Prohibition et toujours en activité aujourd’hui.
    Ambiance feutrée et (très) tamisée.
    Il est possible d’y rentrer facilement et vous verrez que les cocktails sont servis dans des tasses en porcelaine.
    C’est mon coup de coeur n°1 !!!

    Plus d'infos
  • Beauty & Essex

    On y entre par une toute petite boutique et on en prend plein les yeux quand on rentre dans cet immense speakeasy. Ici vous pourrez y boire un verre comme y manger. Vous pouvez rentrer sans souci mais pour le repas, pensez à réserver.
    Sinon vous verrez que le lustre des escaliers est celui qui a inspiré le film “Gatsby le magnifique” avec Léonardo Di Caprio.

    Plus d'infos
  • Patent Pending

    Niché derrière une porte secrète dans un coffee shop appelé “Patent Coffee”, ce speakeasy propose également des cocktails faits maison avec en prime une déco et ambiance où on se sent bien !

    Plus d'infos
  • Bathtub Gin

    Encore un speakeasy très convoité où il ne faut pas arriver trop tard pour être sur de rentrer !
    Avec sa décoration victorienne, il a beaucoup de cachet. Le nom Bathtub Gin vient du fait qu’au temps de la prohibition, les bars fabriquaient leur mixture dans une baignoire. Des spectacles burlesques ont lieu plusieurs fois par semaine.

    Plus d'infos
  • Please Don't Tell

    Le Please Don’t Tell appelé aussi PDT est un des plus connus car il est parmi les plus originaux. Pour le trouver il faut rentrer dans la cabine téléphonique située au coeur du tout petit restaurant de hot dog appelé “Crif Dogs”. En composant le 1 sur le clavier téléphonique, on vous répondra et on demandera combien vous êtes. A l’intérieur, on ne peut rentrer qu’à une vingtaine, donc les places sont chères ! 🙂

    Plus d'infos
  • Attaboy

    Au coeur de Lower East Side, derrière une vieille devanture de magasin, vous découvrirez un speakeasy très recherché et donc où il est difficile de rentrer vu qu’il est tout petit et donc vite rempli. Vous ne trouverez pas de carte de cocktails ici, le bartender vous fera un cocktail 100% sur-mesure !

    Plus d'infos
  • Blind Barber

    Niché dans un barber shop, c’est à dire un coiffeur, il faudra passer à l’intérieur pour rentrer dans le speakeasy. Si vous venez en semaine avant 20h, vous pouvez même vous faire couper les cheveux avant d’aller boire le cocktail ! 🙂

    Plus d'infos
  • Raines Law Room

    Raines Law Room existe à Chelsea et sur Midtown dans l’hôtel The William.
    Les deux proposent une ambiance rétro et cosy avec fauteuil en cuir très confortable. Les cocktails sont aussi maison et uniques !

    Plus d'infos
  • Employees Only

    Quand vous verrez un néon dit “Psychic”, rentrez dans le bureau d’une diseuse de bonne aventure. Les cocktails sont maison et vous pourrez même manger sur place dans le très bon restaurant qu’ils proposent !

    Plus d'infos
  • Le Boudoir

    Situé au coeur du joli quartier de Brooklyn Heights (et donc non loin du Brooklyn Bridge), et au sous-sol du restaurant français “Chez Moi”, vous entrerez dans un speakeasy. Vous y découvrirez alors une décoration type “Marie-Antoinette” avec fauteuils en velours rouge, de jolis miroirs, une lumière très tamisée, et des cocktails aux noms évocateurs de cette période de l’histoire française comme la guillotine avec du mezcal, du Scotch, de la banane et du miel.

    Plus d'infos
  • Featherweight

    Dans le quartier de East Williamsburg, le restaurant Sweet Science propose des burgers et de la soul food… mais derrière une porte ils proposent aussi un speakeasy cosy et sympathique pour découvrir de multiples cocktails à la base de gin.

    Plus d'infos
  • Apothéke

    Cette ancienne pharmacie de Chinatown a été reconvertie en speakeasy. Toute l’ambiance et la déco font penser à une pharmacie et cela va même jusqu’aux cocktails où vous trouverez de l’absinthe, et toute une liste de prescription allant des stimulants, aux anxiolytiques en passant par les aphrodisiaques.
    C’est une des valeur sure de NYC !

    Plus d'infos
  • Bootlegger Jack’s

    Au cœur du restaurant de viandes de Queens “Uncle Jack’s Meat House”, le speakeasy Bootlegger Jack’s est caché. Entré à l’intérieur, vous pourrez y manger des petits plats mais surtout déguster vin, bières et cocktails maison.

    Plus d'infos
  • Peachy's

    Situé au coeur de Chinatown, le Peachy’s est au sous-sol du restaurant Tuxedo.
    Il est écrit “No Photos, no Fighting” car dans cette rue de Doyers Street, il y avait de nombreux règlements de compte à une époque (ce qui est bien sur révolu).
    La déco est sympa et fun, et les coktails originaux !

    Plus d'infos
  • Angel's Share

    Niché au premier étage d’un restaurant chinois d’East Village, il faudra pousser une porte dérobée pour y pénétrer et découvrir une déco jolie et raffinée où on ne sait plus si on est à Tokyo ou New York !
    Une vraie valeur sure avec de délicieux cocktails !

    Plus d'infos
  • Blue Quarter

    Au coeur du restaurant méditerranéen d’East Village, Local92, le Blue Quarter est tout petit (moins de 20 personnes) et propose une ambiance marocaine intime et feutrée parfaite pour venir discuter et boire de bons cocktails entre amis.

    Plus d'infos
  • Peppi's Cellar

    Situé à la frontière de SoHo et Little Italy, Peppi’s Cellar est un speakeasy situé en sous-sol qui vous transporte dans une autre époque.
    Il propose une belle carte de vins et des cocktails italiens classiques qui changent régulièrement, ainsi que des petits plats… et le tout avec du jazz en live !

    Plus d'infos
  • Mezcaleria La Milagrosa

    A Williamsburg (Brooklyn), une bodega mexicaine propose un speakeasy pas si caché que ça d’ailleurs sous le nom de “Mezcaleria La Milagrosa”. On y sert 5 margaritas différentes et pas mal d’autres cocktails à base de Tequila ou Mezcal. L’ambiance est sympa et ça peut même danser !

    Plus d'infos
  • Dear Irving

    Ouvert en 2014 et inspiré du film Midnight in Paris de Woody Allen. L’espace est divisé en quatre salles représentant chacune une époque historique spécifique. En bon speakeasy, il n’y a pas de signalisation à l’extérieur, mais un court escalier qui vous mènera à un petit hall et à une station d’hôtesse. A tester !

    Plus d'infos
  • The Little Shop

    Niché au fond d’une bodega (épicerie) du sud de Manhattan, The Little Shop a été co-créé par un français et propose des cocktails et tapas. La déco est sympa et toute la vaisselle chiné. Une bonne adresse non loin du Brooklyn Bridge.

    Plus d'infos
  • Death & Company

    Situé à East Village ce speakeasy ouvert en 2007 propose un joli déco dans un intérieur hyper tamisé. Le must ici ce sont les cocktails. Ils ont été dans les premiers à lancer les cocktails maison où c’est le barmaid qui créé sa propre carte !

    Plus d'infos
  • Little Branch

    Ce speakeasy de West Village de Sasha Petraske est encore un très beau lieu avec une déco très chaleureuse et surtout de délicieux cocktails. Il parait que si vous y aller vers 22h30 du dimanche au jeudi et vous assisterez à des petits spectacles de différents styles.

    Plus d'infos
  • The 18th Room

    Avec une ambiance Art Déco inspirée des années 1920, ce speakeasy de Chelsea est superbe. Il porte le nom de 18th Room car c’est dérivé du nom du 18e amendement qui a créé la prohibition. Avec ses cocktails uniques, c’est une valeur sûre !

    Plus d'infos
  • Fig. 19

    Niché dans le Lower East Side derrière une galerie d’art, le Figure 19 (prononcez “Figure Nineteen”) nous fait remonter un peu le temps avec son ambiance chaleureuse et intimiste avec de temps en temps des concerts, et tout le temps de très bons cocktails maison.

    Plus d'infos
  • La Esquina

    On connait la taqueria (resto mexicain) situé tout près des meilleurs cheesecakes de tout NYC , mais sachez qu’il faudra passer la cuisine pour entrer dans le speakeasy. Vous pourrez aussi y manger des tacos et autres et vous passerez à coup sur un délicieux moment.

    Plus d'infos
  • Karasu

    Au coeur de Fort Greene (Brooklyn), Karasu est un restaurant japonais qui propose aussi un bar secret avec petits plats japonais mais surtout des sakés, wiskhies japonais, cocktails vintage…

    Plus d'infos