Skip Navigation

Comprendre un match de baseball

Pour ce nouveau bon plan de la communauté “Bons Plans Voyage New York”, c’est Stéphane qui se propose de vous expliquer tout sur le baseball.

Car oui, c’est bien beau de vouloir aller voir un match de Baseball à New York, mais si vous ne connaissez rien sur les règles, ce sera surement plus de 3h de non-sens 🙂

Ainsi non, ce n’est pas Alex le prof d’EPS qui va vous expliquer le Baseball, mais Stéphane d’une manière super pédagogique et claire!!!!

Avant de laisser la parole à Stéphane justement, je rappelle que si vous voulez aussi partager vos bons plans, j’ai écrit un article explicatif ici : Faites partager « Vos Bons Plans » lors de votre prochain voyage à New York

Un grand grand merci à Stéphane pour ce partage de connaissance.

Alex les bons plans

_________________________________________________________________________________________

Comprendre un match de Baseball – Bons Plans New York de Stéphane “Stitwann”

Plusieurs sujets existent sur le baseball et quand on parle des règles, on trouve des liens vers des sites où ce n’est pas forcément très simple à comprendre (trop d’explications, trop de détails).
Je vais donc ici essayer de vous expliquer simplement les règles de base et quelques points obligatoires pour comprendre ce sport, en faisant l’impasse sur certains détails, juste histoire de comprendre ce qui se passe sur le terrain, de savoir qui gagne et qui perd quoi…

Une équipe comporte 9 joueurs et joue en attaque pendant une demi-manche, puis en défense pendant une autre demi-manche (ou dans l’ordre inverse évidemment pour l’autre équipe).

2 demi-manches = 1 manche, et 9 manches = un match
Il n’y a donc pas de chronomètre ou de limite de temps (un match dure environ 3h, mais parfois…)
Mais en cas d’égalité au score à la fin de la 9ème manche, il y a des manches supplémentaires jusqu’à qu’une équipe finisse en tête.

► En attaque, les joueurs entrent un par un, à tour de rôle, pour être batteur et marquer des points. Pour cela, il faut frapper en envoyer la balle dans l’air de jeu (voir plus bas) puis courir autour du carré en terre battue en passant sur les 4 bases. Un tour complet, en 1 ou plusieurs fois = 1 point.

En défense, tous les joueurs sont sur le terrain :

• le pitcher (lanceur), très important et poste le plus “fatiguant”,

– un joueur sur chaque bases, soit 4, dont le catcher (receveur, reconnaissable à ses protections) sur le marbre (base de départ / 4ème base),

– 3 joueurs plus loin sur le terrain (joueurs de champ / field)

– 1 autre joueur plus proche sur le terrain , l’arrêt-court (short stop), poste très important aussi qui sert “d’intermédiaire” entre joueurs de champ et les joueurs des bases et essaie d’attraper les frappe courtes.

Baseballpositions

☼ L’intérêt principal du jeu est le “duel” que se livrent le lanceur (sur le monticule central) et le batteur ☼

Le lanceur doit lancer des balles au niveau du batteur dans une zone bien définie, la zone de prise. Face au batteur, il s’agit d’un rectangle virtuel formé par la largeur de la base au sol à côté de lui (marbre), et qui va du milieu du buste au niveau des genoux en hauteur. Seul l’arbitre (en noir) derrière le batteur juge une balle bonne ou fausse.

Le lanceur a le droit de lancer 3 fausses balles. A la 4ème fausse balle, le batteur gagne et avance d’une base atour du carré.

baseball-pitching-mlbstrike

Le batteur a le droit à 2 échecs (strike). Au 3ème, il est éliminé ! (strike out)

– Une balle bonne non frappée (ratée ou aucun “mouvement”) = 1 strike.

– Une mauvaise balle mais qu’il a tenté de frapper (mouvement de rotation des bras) = 1 strike.

– Une balle frappée mais en dehors de la zone de jeu (voir plus bas) = 1 strike.

– Par contre, jamais de strike out sur une balle touchée et envoyée en dehors de la zone (en général derrière le batteur ; cela arrive très souvent).

Une demi-manche se termine quand 3 batteurs sont éliminés. Les équipes alternent ensuite en défense ou en attaque.

Quand une balle est frappée dans l’air de jeu, c’est à dire dans la partie du terrain formant un angle droit à partir du marbre (“poste” du batteur), que se passe-t-il ?

– Le batteur court autour des bases et doit s’arrêter sur l’une d’elles avant que la balle n’y parvienne, “relayée” par les défenseurs.

– Si le “coureur” arrive après la balle (le joueur défenseur qui la capte ayant le pied SUR la base) ou s’il est touché par le gant d’un défenseur contenant la balle ou par la balle elle-même tenue dans l’autre main, il est éliminé.

– Si la balle est captée “au vol” (sans toucher le sol) par un défenseur, le batteur est éliminé (une frappe longue mais très haute, qui peut paraître spectaculaire, n’est donc pas toujours une bonne frappe, le risque d’être captée au vol étant très fort).

► La distance que décidera de parcourir le coureur dépendra donc de la qualité, de la distance et de l’angle de sa frappe par rapport aux défenseurs. La plupart du temps, ce sera un “coup sûr”, soit une course vers la 1ère base. Parfois 2 bases pour une très bonne frappe. 3 bases, c’est très rare car la balle revient toujours avant.

► En attaque, l’ordre dans lequel se succèdent les batteurs est très stratégique : les 2 premiers sont souvent des batteurs assez sûr qui devront gagner la 1ère base. Les meilleurs et plus puissants batteurs (dont souvent la star offensive de l’équipe) passent en 3ème et 4ème position afin d’essayer de marquer “leurs” points plus ceux des joueurs déjà sur base. Les batteurs suivants sont plus “classiques”…

► Remarque : en MLB, il existe le principe du “batteur désigné” : c’est un batteur qui ne joue pas en défense et prend la place du lanceur en attaque (qui donc lui ne passe pas à la batte), son poste étant épuisant (un pitcher lance plus 100 balles par match et est souvent remplacé au delà).

Le coup ultime en attaque est le Home Run, c’est à dire une frappe assez loin pour permettre au coureur de faire un tour complet, en général quand la balle est envoyée au delà des limites du terrain, c’est à dire ici dans les tribunes.
Cela permet donc au coureur de marquer 1 point, mais aussi aux autres joueurs déjà sur base de boucler leur tour et de marquer d’autres points tranquillement.

En défense, le joueur de 2ème base et le short stop couvrent la partie “centrale gauche” et “centrale droite” du terrain. Le 2ème base, qui est en théorie chargé de sa base, s’en éloigne donc souvent pour capter des balles dans sa direction ou servir de relais pour les autres bases. Les joueurs de 1ère et 3ème base couvrent eux les flancs droit et gauche du terrain.

En défense, les plus belles actions sont les “doubles” ou “triple jeu”, c’est à dire l’élimination consécutive de 2 ou 3 coureurs en envoyant la balle successivement sur 2 ou 3 bases.

Il ne peut jamais y avoir 2 joueurs en attaque sur une même base et ils ne peuvent pas se dépasser. Si un équipier d’attaque vient vers votre base, vous devez donc courir vers la suivante.

► Dernier point important : un joueur sur une base peut essayer de “voler” la base suivante, c’est à dire de courir vers elle et d’y parvenir avant la balle ou d’être “touché”, et cela à n’importe quel moment de la partie, du moment qu’un batteur est en place. Vous verrez donc souvent le lanceur jeter des coup d’œil vers les attaquants sur bases, en particulier la 2ème base (moins visible) derrière lui.

► Enfin, vous verrez aussi parfois cela, un batteur touché par une balle du lanceur “gagne” automatiquement la 1ère base.

► AFFICHAGE DU SCORE :
Sur le tableau d’affichage, vous verrez souvent , un colonne pour chaque manche indiquant le nombre de points marqués, puis à droite, 3 autre colonnes (R, H, E). Ne vous souciez que de la 1ère (R = points marqués), la 2ème (H = coups sûrs en attaque) et la 3ème (E = erreurs en défense) ne sont qu’informatives.

Baltimore Orioles v New York Yankees

La saison de MLB (Major League Baseball) se déroule en période “estivale”, de fin mars/début avril à fin octobre/début novembre pour les meilleures équipes qualifiées en phases finales.
A New York, deux équipes, les incontournables Yankees et les moins prestigieux Mets.
Sinon, si vous vous éloignez de New York, vous avez les Phillies de Philadelphie, les Orioles de Baltimore, les Nationals de Washington, les Blue jays de Toronto (à 1 bonne heure des chutes du Niagara) et les Red Sox de Boston.

Voilà pour le minimum des règles simplifiées. Pas moyen de faire avec moins. ;)

Alex les bons plans

Né en 2008, ce blog est le fruit de plus de 30 voyages à New York, de milliers de km parcourus à pied dans les rues appareil photo à la main, et donc tout simplement le fruit de mes propres expériences sur place.
J'ai un seul leitmotiv : "je ne parle que des choses que j'ai testées !"
Ainsi, vous trouverez ici tout ce qu'il faut pour vous aider à préparer votre voyage à New York avec des bons plans, des astuces, et toutes les infos essentielles pour ne rien rater mais au contraire passer le meilleur des séjours !
J'ai toujours en tête de vous donner des infos pratiques et utiles qui vous permettront de préparer un voyage à la mesure de vos moyens et de vos envies !
Étant seul au départ mais ayant aujourd'hui une vraie équipe qui travaille avec moi, nous essayons de répondre à chacune de vos questions sur le blog, le forum, les mails et les réseaux sociaux.
De plus, depuis 2008, nous avons créé un guide papier, un livre photo, une application mobile, une agence de voyage (New York en français) proposant des visites guidées, des séances photo, un jeu de piste...

Commentaires et questions sur
Comprendre un match de baseball

Des questions ou des remarques sur cet article ? Faites-nous en part dans les commentaires, nous nous ferons un plaisir de vous répondre et de vous aider !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *