Les French’Yorkers qui ont fait le Marathon de New York en 2014

Découvrez les visites guidées New York en français

NYC-Marathon-Photo
Vous êtes  plusieurs French’Yorkers à avoir fait le marathon de New York le 02 Novembre 2014.

Je me suis dit qu’il serait super sympa de lister tous les “Coureurs -French’Yorkers” du Marathon de New York 2014 afin de savoir qui ils sont, de pouvoir les encourager et ensuite de voir leur performance et des photos.

Justement il y en a 4 qui ont répondu présents à mon appel : Alexis, Thomas, Arnaud et Christian.

Ils ont tous les 4 répondu à mon petit questionnaire d’avant-course et m’ont aussi donné leur retour depuis la fin de la course.

Et ils m’ont même envoyé de jolies photos !!! 🙂

Encore merci à eux 4 et bravo aux 50 000 coureurs de ce marathon version 2014 !!!!
new-york-marathon-verrazano-pont-aerien

Ce qu’il faut savoir sur le Marathon de New York :

Avant de vous présenter le premier French’Yorker marathonien, je rappelle que j’ai écrit 2 articles sur le marathon de NY qui pourront surement vous aider pour le futur Marathon de New York 2015 :

Comment s’inscrire et participer au Marathon de New York ?

Où se placer pour bien voir le marathon de New York ?

Si vous avez d’autres infos et/ou bons plans concernant le marathon de New York, n’hésitez surtout pas.

ap_ny_marathon_2011_nt_121030_wg

Alexis, French’Yorker Marathonien :

Questionnaire d’avant-course :

alexis-marathon-nyc-2013-1 (1)1- Quel est ton nom et ton prénom ?
Je m’appelle Alexis Nef

2- Quel est ton age ?
36 ans

3- Quel est ton métier ?
Banquier en financements structurés

4- Où habites-tu ?
Rocquencourt (à côté de Versailles)

5- Combien as-tu déjà fait de marathon ?
J’en ai fait 4…et bientôt 5!

6- Quel est ton record sur un marathon ?
3h31mn à Paris cette année

7- Fais-tu parti d’un club d’athlétisme ?
Non. Je cours avec des copains et collègues marathoniens.

8- Pourquoi cours-tu?
Au départ pour rester en forme…et maintenant pour le plaisir et sans cesse tenter d’améliorer mes temps…

9- Pourquoi le NYC Marathon est si réputé ?
Il est mythique pour 3 raisons: la ville pour son pouvoir d’attraction, l’ambiance, grâce aux new yorkais et leur ferveur, et bien évidemment son parcours via les 5 boroughs


10- As-tu déjà fait le marathon de New York ? (si oui combien de fois et quelle(s) année(s))

Oui, une fois en novembre 2013

11- Quel dossard as-tu cette année pour le marathon de NY 2014 ?
Les dossards sont attribués fin septembre début octobre. Suspense…

12- Quel temps estimes-tu faire pour le marathon de New York 2014 ?
J’ai fait 3h39 l’année dernière, j’aimerai passer sous 3h35. ça dépendra de la forme du jour, du temps…

13- Combien de fois es-tu déjà allé à New York ?
Ce sera la deuxième fois en novembre prochain

14- Qui va venir te supporter cette année à New York ?
Cette année, je fais découvrir NYC à mon beau père. Il ne connaît pas et je crois qu’il rêvait d’y aller.

15- Combien de jours vas-tu rester à New York ?
Une semaine…de quoi profiter pleinement de LA ville…et d’avoir besoin de nouveaux bons plans et qui sait…en trouver peut-être 😉

alexis-nef-marathon-new-york-1

Son bilan d’après-course :

Mais quelle folie cette année encore. je suis de retour depuis mercredi dernier et comme l’année dernière…je ne pense qu’à une seule chose…retourner à NYC.

Le marathon a été très difficile, beaucoup de vent (70km/h et venant du Nord), autant le dire que le début de course sur le Verrazano fut très consommateur d’énergie tout comme le reste de la course (principalement Brooklyn et la 1st Ave. de Manhattan) avec un vent de face.

Au final, je fais 3h38 (contre 3h39) l’année dernière, mais en souffrant pas mal des conditions, de crampes…

Mais c’est du passé, et il ne me reste maintenant que le meilleur de la course et de la ville.

J’ai croisé Thomas Vidal (le jour du retour…dommage, nous étions dans le même hôtel), on a un peu discuté de la course et bien évidemment de ton super site 😉

Comme l’année dernière, j’ai profité au max de la ville (Intrepid Museum, un tour dans la couronne de la Statue de la Liberté, Grand Central pour l’Oyster Bar, traversée du Pont de Brooklyn, un tour dans Brooklyn en passant chez Jacques Torres, le retour par le pont le Manhattan (en prenant une photo sympa sur Washington street façon “Il était une fois en Amérique” ;-))…China Town, Little It, Moma, MET, le tour du réservoir, déguster un cookie de la Levain Bakery au bord de The Lake, très impressionné par One57, la course de 5K la veille du marathon entre les Nations-Unis et CP…) bref au final 1300 photos et bien cramé pour le marathon ;-)) mais comment rester immobile dans cette ville ?

Vues les conditions le jour du marathon et mon état, j’ai pas trop pris de photos de la course, mis à part le village départ avec des photos du Verrazano.

alexis-nef-marathon-new-york

Thomas, French’Yorker Marathonien :

Questionnaire d’avant-course :

thomas-marathon-new-york-21- Quel est ton nom et ton prénom ?
Je m’appelle Thomas Vidal

2- Quel est ton age ?
29 ans

3- Quel est ton métier ?
Designer d’applications

4- Où habites-tu ?
Toulouse

5- Combien as-tu déjà fait de marathon ?
J’ai fait mon premier à Paris cette année , une formidable expérience humaine et sportive

6- Quel est ton record sur un marathon ?
4h13… Je voulais faire moins… je ferai bien mieux à New-York 😉

7- Fais-tu parti d’un club d’athlétisme ?
Prochainement en septembre ! J’ai vraiment envi de partager pleinement avec les autres cette formidable émotion que procure la course

8- Pourquoi cours-tu?
Pour la sensation extraordinaire de liberté et de devoir, car comme dans la vie on passe par des moments difficiles et puis par des phases d’euphorie et de bonheur intenses.
On apprend à se connaitre et à se construire en courant. Et pour ma part notamment à se surprendre !
Et puis faire un marathon… quel défit !

9- Pourquoi le NYC Marathon est si réputé ?
50000 coureurs , le show et la grandeur à l’américaine plus de 2 millions de spectateurs c’est formidable pour du sport amateur
Et puis courir dans
tous les endroits qu’on a pu voir à la télé et au cinéma gamin : on a l’impression l’espace d’un instant de tourner un film d’action !

10- As-tu déjà fait le marathon de New York ? (si oui combien de fois et quelle(s) année(s))
Non c’est ma première fois…. il me tarde tellement !

11- Quel dossard as-tu cette année pour le marathon de NY 2014 ?
Réponse en Septembre , je croise les doigts pour pouvoir courir sur le haut du Verrazano Bridge….

12- Quel temps estimes-tu faire pour le marathon de New York 2014 ?
3h30… oui je sais c’est beaucoup d’écart par rapport au premier mais je bosse fort tous les jours pour y arriver !

13- Combien de fois es-tu déjà allé à New York ?
Je vais enfin avoir le temps de visiter New-York… autant dire que je vais finalement autant marcher que courir pour explorer la grande pomme

14- Qui va venir te supporter cette année à New York ?
La famille, les proches seront là ! ça va être une grande fête ce fameux 2 novembre.

15- Combien de jours vas-tu rester à New York ?
Une semaine complète : j’espère qu’elle sera la plus longue possible … sauf à partir du 35ème Kilomètres 😉

thomas-marathon-new-york

Son bilan d’après-course :

Ce fut une expérience formidable, l’ambiance était vraiment extraordinaire.

Quelque soit le quartier : les gens faisaient la fête , on était encouragé par nos prénoms en permanence.

Vraiment une ambiance phénoménale et indescriptible.

Pas déçu du tout et bien au contraire c’est le plus grand marathon du monde et de loin , on se croirait au tour de France en plein Alpe d’Huez

thomas-marathon-new-york-4

Personnellement je suis plutôt content , j’ai eu une sciatique une semaine avant la course et mes chances de pouvoir la faire était plus que compromises ( les médecins me recommandaient de ne pas le faire : je terminerai jamais … etc)

J’ai démarré la course en ne sachant pas si je pourrai finir : j’ai eu très mal mais je me suis accroché et j’ai pu finir

J’étais venu pour faire un temps mais finalement j’ai eu l’énorme satisfaction de le faire en souffrant  de m’accrocher et profiter

Une belle récompense en 4h12  loin du temps voulu mais dans le premier tiers des coureurs

thomas-marathon-new-york-1

Christian, French’Yorker Marathonien :

Questionnaire d’avant-course :

1- Quel est ton nom et ton prénom ?
Je m’appelle Christian Discours

2- Quel est ton age ?
J’aurais 60 ans en novembre

3- Quel est ton métier ?
Je serais retraité le 1er décembre. Sinon j’étais rédacteur en chef technique dans un groupe de presse.

Prague-christian-discours4- Où habites-tu ?
J’habite en Seine-et-Marne (Moissy-Cramayel, 77550).

5- Combien as-tu déjà fait de marathon ?
Ce sera mon septième marathon. Je n’ai commencé à courir qu’en 2008…

6- Quel est ton record sur un marathon ?
Amsterdam, 3 h 54’11”

7- Fais-tu parti d’un club d’athlétisme ?
Non pas en club.

8- Pourquoi cours-tu?
Au début c’était pour l’ambiance avec les copains du boulot. Maintenant c’est pour garder la forme !

9- Pourquoi le NYC Marathon est si réputé ?
L’ambiance, la foule…

10- As-tu déjà fait le marathon de New York ? (si oui combien de fois et quelle(s) année(s))
Premier marathon de New York

11- Quel dossard as-tu cette année pour le marathon de NY 2014 ?
Je ne connais pas encore mon dossard. Je pars avec France Marathon.

12- Quel temps estimes-tu faire pour le marathon de New York 2014 ?
Je vais à New York pour profiter de l’ambiance. Je compte claquer le maximum de mains qui se tendront à
moi. Faire des photos même ! Mais j’aimerais bien faire moins de 4 h 30 quand même

13- Combien de fois es-tu déjà allé à New York ?
Beaucoup de voyages aux Etats-Unis mais c’est une première New York

14- Qui va venir te supporter cette année à New York ?
Je viens avec mon beau frère qui cours aussi, sa femme et la mienne.

15- Combien de jours vas-tu rester à New York ?
5 jours sept nuits ou l’inverse… Je ne sais plus !

christian-marathon-new-york-3

Il y a eu l’avant marathon mais il ne faut pas oublier l’après marathon ! Alors un « petit » compte rendu ! Quel fabuleux marathon ! J’ai lu qu’il y avait plus de 2,5 millions de spectateurs le long de la route. Je ne sais pas si c’est la réalité mais il y a vraiment un monde impressionnant et une ferveur qui portent !
A mon avis, il y a deux marathons sur lesquels il faut venir en faisant abstraction du chrono : le Médoc et New York. C’est donc dans cet esprit là que j’allais prendre le départ malgré une bonne condition car le vétéran 3 que je suis sortait d’un bon 20 km de Paris en 1 h 42 ce qui pouvait me laisser espérer finir une nouvelle fois en moins de 4 heures !
Cela étant il faut aussi préciser que ce marathon n’est pas le plus roulant : ça monte, ça descend aussi bien sûr. Il y a de longues lignes droites sans fin ! Des ponts sur lesquels nous étions ballotés par le vent ! Car cette année, en bonus, il y avait un vent glacial qui soufflait de face pendant 37 km avec des rafales (dixit les télés locales…) à 75 km/h !
Précisons aussi qu’il serait dommage d’aller à New York sans profiter au maximum de cette ville incroyable ! Nous avons donc passés trois jours à crapahuter dans tous les coins de la ville (quel bonheur l’application d’Alex pour trouver les monuments, un resto ou se diriger dans le métro!). Quid aussi du régime digne d’un marathonien : mon beau-frère et moi avons donc goûté à toutes les spécialités : hamburgers bien gras, ribbs, bières et soirées tardives… Un petit mot aussi sur Halloween ! Quelle ambiance. Je n’aurais jamais imaginé l’importance de cette fête à New York. Fabuleux défilé… Une pensée particulière aussi pour notre visite à Ground Zéro. Gros moment d’émotion.Alors ce marathon… Le dernier repas du samedi soir n’a pas été très adapté à un marathon… Il faut dire que la soirée pasta impose un horaire peu adapté. En retirant son dossard on vous attribue l’heure à laquelle vous pouvez vous rendre à la soirée Pasta. Pour moi c’était 16 h, 16 h 30 pour mon beau-frère… Nous avons donc zappé. Dommage c’était paraît-il très sympa ! Bref, après une dernière bière locale nous avons regagné l’hôtel aux alentours de 23 h 30 avec nos épouses. Heure du lever : 4 h pour un petit déj à partir de 5 h. Puis départ en bus à 6 h précise. L’excitation est déjà à son comble dès le petit déj.
christian-marathon-new-york-2
Les quelques secondes passées entre le hall de l’hôtel et le bus me font prendre conscience que j’aurais dû consacrer plus de temps à mon équipement de « survie » marathon qu’à la préparation du séjour !
Nous approchons du pont de Verrazano ce n’est qu’une longue procession de bus canalisés par des flics locaux en tenues de cuir qui affolent certaines runneuses ! C’est enfin l’arrivée sur le site. Nous découvrons une longue file de coureurs(ses) qui se rendent tranquillement sur les aires d’attente. J’ai l’impression d’assister à un exode de « homeless » tant les gens sont emmitouflés dans des couvertures, des pulls limites haillons, des manteaux très épais, des duvets… Vraiment très impressionnant ! Le choc des images… et le choc du climat en sortant du bus. Je m’étais promis de repasser à Marathon expo pour m’acheter des chaussettes hautes et un pantalon de jogging bien chaud. Faute de temps quid. J’allais donc courir en cuissard et petites chaussettes raz des baskets. J’avais tout de même bien entendu prévu un bas de survêtement, deux pulls, un kway avec capuche…
Une organisation parfaite avec, bien sûr, sécurité oblige, passage au détecteur de métaux. Mon beau-frère et moi avions la chance d’être tous les deux dans le wave orange. Nous nous sommes donc rendus dans l’aire d’attente orange. Quelle bonne initiative de distribuer des boissons chaudes, des barres énergétiques à volonté et surtout des bonnets oranges bien chauds ! J’en ai pris trois et suis parti avec les trois couches sur la tête. Très vite j’ai compris que je n’étais pas assez couvert. J’avais les mollets tétanisés par le froid. J’ai donc décidé d’abandonner lâchement mon beau-frère et de partir dans le sas de 10 h 05 (celui qui m’était attribué…) plutôt que dans le dernier sas de 10 h 50 avec lui.
C’est ensuite frissonnant et claquant des dents que je me suis dirigé vers le wave orange B à 9 h 45. L’excitation montait autour de moi. Nous participions au marathon de New York. Un rêve pour beaucoup, moi y compris ! Pas de Français près de moi mais un petit groupe d’Américains. J’ai pu apprécier leur patriotisme lorsque s’est élevé l’hyme national américain. Femmes et hommes se sont tus et c’est la main sur le cœur qu’ils ont rendu hommage à leur pays. J’ai beaucoup apprécié et regretté que ce ne soit pas le cas en France…
christian-marathon-new-york-5
Puis est venu le moment de se rendre sur la ligne de départ, les sous-couches de vêtements ont commencé à voler un peu partout. En ce qui me concerne je me suis consciencieusement arrêté près d’un container et j’ai déposé mes deux pulls, mon kway et mon bas de survêtement à l’intérieur. J’avais très froid mais quelle excitation ! Nous étions désormais très près de la ligne de départ vers laquelle nous nous rendions en marchant sous l’air de « New York, New York ! » de circonstances. Enfin le déclenchement des chronos et la montée du pont. Quelle vue fabuleuse sur la statue de la Liberté et Manhattan. J’ai commencé mes vidéos, j’avais emporté sur mon brassard une mini caméra de plongée. Seule inconvénient : sa taille et mes gants ! Mais le résultat s’avèrera sympa.
Je me souviendrais toute ma vie de cette traversée du pont. Images si souvent vues à la télévision française avec cette envie d’y être un jour. Image frappante aussi : tous ces bonnets et casquettes emportés par le vent !
Après quelques vidéos, c’est le premier contact avec la foule. Quelles clameurs lorsque nous avons débouché du pont ! Des rangées impressionnantes de spectacteurs qui criaient dans toutes les langues : « Go, go ! », « Come on ! », « Allez la Fraaance ! ». Ambiance très grisante et si on n’y prend pas garde on lâche un peu trop les chevaux. Et ce sera comme ça pendant 42 km !
Chaque quartier traversé ce n’était que clameur, panneaux d’encouragements, affichettes cibles censées donner du « power » (ça ne marche pas vraiment car j’en ai testé un certain nombre !). Tout au long du parcours j’ai claqué des dizaines de mains tendus à la fois par des enfants et aussi par des adultes ! J’ai bien sûr continué mes vidéos (plus de 50 à l’arrivée!), m’arrêtant même parfois lorsqu’un joli sourire m’interpellait sur le bord de la route pour me filmer près de la belle inconnue !
J’ai vu les images de la course des pros à la télévision et j’ai la nette impression que les gens se rendent surtout sur le parcours pour voir passer les anonymes après le passage des vedettes. A croire que pour eux les vrais champions ce sont nous les anonymes !
Ce qui est fabuleux aussi c’est de constater, au fil de la traversée des quartiers, que nous étions supportés par la population locale. Dans certaines rues il y avait une population majoritaire d’hispano-latino, dans d’autres beaucoup plus de blacks ou d’asiatiques. Bref c’est la fête pour tout le monde.
Une petite déception pour ce grand marathon… Si au rayon boisson c’est super avec de nombreux ravitaillements en eau plate ou Gatorade, rien à manger… Il faut donc prévoir un ravitaillement (cela pour les futurs marathoniens!) mais j’ai vu des spectateurs distribuer des morceaux de banane, j’ai même fini la course avec deux lanières de réglisse, deux grosses boules en chocolat…
Si mes mollets refuseront de se réchauffer, très vite les trois bonnets que j’avais sur la tête se sont avérés un peu dur à supporter et j’ai fais le bonheur de trois jolis petites frimousses sur le bord de la route en leur tendant !
J’abrège car il y aurait tant de choses à raconter mais quelques mots encore sur l’arrivée à Central Park. Gros frissons même si j’étais dans le dur. Des rangées de spectateurs sur plusieurs kilomètres. Là nous sentions que toutes les nationalités étaient représentées ! Que d’encouragements pour nous Français avec nos maillots tricolores. Quelle belle ambiance entre les différents coureurs (France Marathon, Thomas Cook, Contrastes Voyages…) toujours en petit mot d’encouragement, une petite tape amicale, lorsque nos routes se croisaient.
christian-marathon-new-york-6
Bref après quelques dernières vidéos c’est le cœur plein de bonheur et la tête pleine de souvenirs que je passais la ligne en 4 h 29. Mon pire chrono sur mes 7 marathons.
Un regret : ne pas avoir plus traîné en cours de route !
Un souhait : refaire un jour ce marathon si Dieu le veut… et aussi le montant de ma retraite !
Un dernier mot sur l’après marathon. Le soir même nous devions assister à une rencontre de basket au Madison Square Garden. Une accompagnatrice de France Marathon nous voyant sortir sans notre médaille nous a recommandé de monter la chercher. Nous avons vite compris pourquoi ! Pour les new yorkais les gens qui terminent le marathon sont des superman ! Sérieux. Ce n’était que « Congratulations ! », petites tapes amicales sur l’épaule. Au Madison Square Garden l’imposant black qui fouillait m’a pris dans ses bras ! Et pendant le match lorsque la caméra indiscrète s’arrêtait sur un runner avec sa médaille autour du cou c’était un concert d’applaudissements. J’ai vraiment cru un instant que j’avais gagné ce marathon !
christian-marathon-new-york-1

Arnaud, French’Yorker Marathonien :

Questionnaire d’avant-course :
arnaud-le-grand-marathon-new-york
1- Quel est ton nom et ton prénom ?Je m’appelle Arnaud Le Grand
2- Quel est ton age ? J’ai 45 ans
3- Quel est ton métier ? Chef de projet informatique
4- Où habites-tu ? à Moustoir’Ac (dans le Morbihan)< strong>5- Combien as-tu déjà fait de marathon ? 3 (2 fois Paris et 1 fois Rome)
6- Quel est ton record sur un marathon ? Mon meilleur temps est 4h35. Je préfère ne pas parler de record avec un temps comme le mien *;) Clin d’œil
7- Fais-tu parti d’un club d’athlétisme ? Non
8- Pourquoi cours-tu? J’ai commencé à courir parce que je ne pouvais plus jouer au foot à cause de mon genou.
Au début c’était plus pour garder la forme mais j’y ai pris goût par la suite.
9- Pourquoi le NYC Marathon est si réputé ?
Il y a un tas de raisons. Une ambiance extraordinaire, un circuit atypique qui commence sur un pont mythique et qui passe par des endroits que l’on connait au travers de certains films.
Participer au NYC Marathon c’est le rêve de beaucoup de coureurs.
10- As-tu déjà fait le marathon de New York ? (si oui combien de fois et quelle(s) année(s))
Non. Ce sera la 1ère année, et aussi la dernière car je ne peux plus courir*:( Tristesse
11- Quel dossard as-tu cette année pour le marathon de NY 2014 ? Je ne sais pas encore
12- Quel temps estimes-tu faire pour le marathon de New York 2014 ? J’espère juste aller au bout. C’est mon unique objectif. Que ce soit en 4h30, 5h ou 6h peu importe du moment que je le termine en essayant de profiter au maximum de l’ambiance.
13- Combien de fois es-tu déjà allé à New York ? Aucune. Ce sera la 1ère fois et j’espère trouver le temps de profiter du voyage pour découvrir un peu NY.
14- Qui va venir te supporter cette année à New York ?
Je viens avec mon meilleur copain qui va aussi courir le marathon. Comme il court plus vite que moi, il me supportera à l’arrivée. Et j’espère compter sur tous les New Yorkais pour m’encourager.15- Combien de jours vas-tu rester à New York ?5 jours. ça va passer vite.

arnaud-marathon-2014

Son bilan d’après-course :
J’ai réussi à aller au bout donc je suis super content. L’ambiance était fantastique. Je n’avais jamais vu ça ailleurs. ça m’a bien aidé pour aller jusque l’arrivée. Par contre on a eu très froid car ça caillait et il y avait du vent. L’attente avant le départ (4h) a été très longue. Mais je garde et je garderai un super souvenir. C’était à faire!

arnaud-marathon-ny-5 arnaud-marathon-ny-6 arnaud-marathon-ny-4 arnaud-marathon-ny-3

Je sais qu’il ne faut jamais dire jamais mais je ne pense pas refaire le marathon un jour. C’est compliqué pour moi avec mon genou. Je crois que je suis allé au bout. Faut que je pense à mes vieux jours car je dois retarder la prothèse au maximum.Par contre je garderai un incroyable souvenir de ce marathon. L’ambiance est vraiment exceptionnelle et si je devais en refaire un c’est bien celui là qu’il faudrait faire. Mais c’est aussi un gros budget et de gros sacrifices. Je pense donc que je reviendrai à New York avec ma femme et mon fils cette fois mais pas forcément pour le marathon. Il y a tant de choses à faire. Je n’ai vu que Manhattan et encore une petite partie.

arnaud-marathon-ny-7

Alex les bons plans

J'ai créé ce blog en 2008 pour vous aider à organiser votre voyage à New York de A à Z : formalités administratives, budget, planning, transport, logement, activités, services, bons plans... Je mets à votre disposition l'ensemble des infos utiles et pratiques qui vous permettront de préparer un voyage à la mesure de vos moyens et de vos envies ! Étant seul au départ mais ayant aujourd'hui une vraie équipe qui travaille avec moi, nous essayons de répondre à chacune de vos questions sur le blog, le forum, les mails et les réseaux sociaux. De plus depuis 2008, nous avons créé un guide papier, un livre photo, une application mobile, une agence de voyage (New York en français) proposant des visites guidées, des shooting photo...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

10 commentaires

  1. dewit dit :
    impec lets go 2015
  2. Romain F dit :
    Cette année c’est mon tour! 🙂
    Je serai au départ du marathon de NYC le 01/11/2015, et j’ai tellement hâte d’y être. Surtout que je viens de commencer ma préparation avec mon plan d’entraînement.
    • TeamBPVNY-Mika dit :
      Alors bon entraînement à toi !! Je l’ai déjà fait et tu verras que c’est grandiose !!! Je m’étais inscrit cette année à la loterie pour tenter d’y participer mais j’ai pas eu de chance, peut être l’année prochaine 😉
    • JPB dit :
      Pour moi aussi, c’est cette année ……..; Ça approche
      • TeamBPVNY-Caro dit :
        Tu vas courir cette année? Alex recherche des coureurs pour actualiser la liste des French Yorkers qui feront le marathon en 2015 😉
        • Marc L. dit :
          Bonjour,

          J’y serais aussi, la prepa bat son plein 🙂
        • TeamBPVNY-Mika dit :
          Pour l’avoir déjà fait, je peux te dire qu’il faut y aller molo sur l’entrainement et qu’il faut vivre pleinement cet évènement 😉 Je m’étais entraîné comme un malade et finalement je l’avais fait en mode touriste avec appareil photo à la main et franchement je n’ai pas regretté, j’ai vécu pleinement ce moment magique et j’espère le refaire un de ces jours 😉 Cette année, je n’est pas été tiré au sort… Peut être l’an prochain 🙂
  3. Bonjour,
    J’y étais, oui ! j’ai fait New York et en lisant le récit, les larmes d’émotion me montent. J’ai l’impression de m’y retrouver. C’était mon 3ème marathon sans prétention de chrono… j’ai mis 5h29 et je suis fière (d’ailleurs il est mon meilleur, juste à Qq mn près) après le Médoc et Venise. Inoubliable, je me suis arrêtée pour prendre des photos dont une avec les pompiers, génial ! j’ai dansé devant les orchestres, tapé dans les mains tendues et les « boosters » en carton, Les enfants nous cèdent leurs sucettes avec l’espoir dans les yeux qu’un coureur la prenne … Merci à tous ces spectateurs qui vous redonnent de l’énergie quand vous êtes à plat et qui, malgré le froid, nous attendent là en nous criant « you can do it » … Merci à mon mari qui m’a inscrite quand il a déposé sa demande. Ce fut une sacrée surprise surtout qu’il m’a fallu m’entraîner après 3 ans de “pause”. Comme quoi que c’est réalisable I can do it… et surtout n’hésitez pas, vous ne regretterez rien. Une ville à la démesure américaine, un marathon FA BU LEUX, des souvenirs plein la tête avec en prime notre premier vol. That’s a crazy race 😉
  4. fourni dit :
    bonjour à toute votre équipe .
    je suis à la recherche d’un dossard afin de participer au marathon de new York le 2 novembre 2014.
    Etudie toutes propositions.(e mail : alain.fourni@orange.fr)
    merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *