Sleep No More, Manderley Bar et Gallow Green, une formule trois en un pour une soirée hors du temps !

Je vous propose dans cet article un retour d’expérience personnel, mais aussi critique, sur le spectacle Sleep No More, un show immersif et déroutant, très loin des standards de Broadway, qui a ouvert ses portes en mars 2011 dans le quartier de Chelsea et connaît depuis lors un succès grandissant.
D’ailleurs, il ne me surprendrait pas que vous ayez déjà entendu parler de ce show sans vraiment savoir de quoi il retournait (il faut dire que la communication qui entoure le spectacle est aussi obscure que le spectacle lui-même :-)) et j’espère que vous trouverez dans ces lignes des raisons d’acheter sans plus attendre vos billets ou, au contraire peut-être, de réserver vos dollars à d’autres fins…

sleep no more

Accessoirement, je vous parlerai aussi du Manderley Bar et du Gallow Green Rooftop Restaurant and Bar qui sont étroitement liés au show mais dont les qualités propres en font de véritables “standalone” auxquels on pourrait décerner le label de “Bons Plans pour un Voyage à New York” 🙂

D’où vient Sleep No More ?

Dans sa version actuelle, Sleep No More est en quelque sorte le deuxième avatar d’une production qui a commencé en 2003 à Londres, à l’initiative de la compagnie de théâtre Punchdrunk.
La pièce (si tant est qu’on puisse encore parler de “pièce”, comme nous le verrons plus loin), a en effet été transformée en 2009 suite à une collaboration avec l’A.R.T. (American Repertory Theater), avant d’être littéralement réinventée pour la scène new yorkaise, en 2011, avec le concours d’Emursive.
Un des producteurs qui se cache derrière Emursive n’est autre que Randy Weiner, le cofondateur de The Box, une scène du Lower East Side particulièrement détonante.
Au départ, SNM était programmé pour six semaines de représentations mais, le succès ayant dépassé les espérances les plus folles, il semble finalement que le spectacle ait pris ses quartiers pour une durée inderterminée…

Où se joue Sleep No More ?

Sleep No More se déroule dans l’hôtel McKittrick, au 530 W de la 27e rue (Chelsea), une rue qui, sans être un coupe-gorge, n’est pas des plus engageantes. Aucune signalétique, un simple numéro sur la porte d’un bâtiment qui à priori tient moins de l’hôtel du luxe que du “warehouse” désaffecté… ça donne tout de suite le ton, et ça souligne le côté underground du show, en marge des productions new yorkaises habituelles éclairées de mille feux.
Les stations de métro les plus proches sont : 23rd Street (ligne C) et 28th Street (ligne 1).
À noter que le nom “McKittrick Hotel” est emprunté à un film d’Alfred Hitchcock (Vertigo), tout comme celui de Manderley (c’est le nom d’un état fictif dans Rebecca).

Quel est le concept de Sleep No More ?

SNM n’est pas à proprement parler une pièce de théâtre, comme on l’entend parfois, même si la mise en scène en reprend les fondamentaux.
Comment vous dire… Imaginez que la scène occupe un espace de cinq étages plongés dans une obscurité à faire pâlir un mort, pour une superficie totale d’environ 9000 mètres carrés ; imaginez que le public n’est pas assis mais déambule librement dans des décors au réalisme cinématographique, empruntant corridors, escaliers, passages dérobés et toutes sortes de pièces aménagées, ici une boutique de taxidermiste, là une alcôve, un dortoir d’hôpital psychiatrique ou encore un cimetière ; imaginez enfin que les acteurs jouent leur partition juste à côté de vous, comme si vous n’existiez pas, et que vous êtes libre de les regarder, de les suivre, et parfois même de leur courir après pour ne pas perdre le fil de l’action… ou pas. Car l’originalité du show réside précisément en ceci qu’aucun programme ne vous est donné à l’entrée, aucune indication (autre que celle de respecter le silence absolu et de porter en permanence un masque façon Eyes Wide Shut), vous êtes donc livré à vous-même, dans un lieu inconnu et relativement flippant, au milieu d’autres anonymes, avec pour unique guide… votre instinct !
Même pas peur ? Alors poursuivons 🙂

De quoi parle Sleep No More ?

Officiellement, SNM emprunte l’essentiel de sa trame à Macbeth (Shakespeare). Les personnages, en particulier, sont tous issus de la pièce du maître (les sorcières, Macbeth, Macduff, Duncan, etc.) et l’histoire est transposée dans un hôtel des années 30. Pour autant, bien malin celui qui arrivera à faire se joindre les différents arcs narratifs qu’on peut deviner ici ou là. Moi-même, qui avais relu Macbeth en diagonale quelques jours avant le show, j’ai eu maille à partir avec les personnages et les histoires qui se déroulaient sous mes yeux et pour être tout à fait franc, j’ai rapidement cessé de “chercher à comprendre” pour finalement m’abandonner aux émotions, à la beauté enivrante des lieux, à l’incroyable jeu des acteurs et autres danseurs… bref il m’a semblé comprendre que SNM était avant tout une expérience sensorielle, et qu’il fallait être capable de lâcher prise et d’ouvrir un minimum ses chakras pour profiter pleinement du spectacle.
Attention, je ne suis pas non plus en train de vous dire que ce spectacle est réservé à une population d’artistes vaguement hippies et complètement défoncés au crack 🙂 Je dis juste qu’à trop s’attarder sur les ressorts dramatiques, le risque existe de passer à côté de quelque chose d’autrement plus important.
Comme disait Yoda Nietzsche : “Quand je fus las de chercher, j’appris à faire des découvertes.” 🙂

sleep no more

Comment la soirée se déroule-t-elle ?

Comme évoqué précédemment, il n’y a pas de grande enseigne lumineuse pour vous indiquer l’entrée du show, au lieu de quoi vous trouverez une petite file d’attente le long du trottoir, à hauteur du 530, signe que vous êtes au bon endroit.
Assez rapidement, un vigile viendra s’assurer que vous disposez d’une pièce d’identité attestant que vous avez plus de 16 ans (l’âge minimum pour assister au spectacle) ou que, le cas échéant, vous êtes accompagné d’un adulte ; il tamponnera alors votre poignée du sceau de SNM.
Ensuite, la file d’attente vous mènera dans un étroit couloir voûté et sombre, au milieu duquel se trouve la consigne où vous devrez vous délester de vos manteaux, sacs, téléphones portables et autres “encombrants”.
Enfin, vous arriverez dans le premier salon qui est un peu aussi l’antichambre du spectacle, le Manderley Bar. L’ambiance est feutrée, la lumière rouge, et la plupart du temps un jazz band se produit en live (un trio dans mon cas). Rapidement, des hôtesses à la voix suave vous inviteront à boire un shot d’absinthe (effet désinhibant garanti), vous pourrez alors choisir de rester un peu pour profiter de l’ambiance du bar ou bien passer votre chemin et vous diriger vers une petite pièce cachée derrière un rideau et donnant sur un ascenseur (de mémoire aussi brinquebalant qu’un vieux monte-charge). Même si le Manderley Bar fait partie intégrante de SNM, c’est à ce moment précis que commencent les choses sérieuses, à ce moment précis qu’une ravissante actrice vous donnera les seules informations dont vous aurez besoin pour le reste de la soirée. Dans un anglais limpide et comme sorti d’un autre temps, l’actrice vous commandera de mettre un masque, de ne plus le quitter jusqu’à la fin du spectacle et de ne plus souffler mot. Elle précisera que vous pouvez à tout moment revenir au Manderley Bar pour faire une pause, prendre un verre et discuter librement de votre expérience avec vos amis. Une fois la porte de l’ascenseur franchie, il sera trop tard pour reculer 🙂
À la fin du show, retour à la case départ pour tout le monde (le Manderley Bar) et possibilité d’y passer un moment, d’acheter quelques goodies (je vous conseille l’artbook) ou de prendre le chemin du retour à la réalité, à moins que vous n’alliez profiter du rooftop !

sleep no more

Comment je sais que c’est fini et que se passe-t-il si je me perds ?

La question peut prêter à sourire mais sachant que vous êtes libre d’aller et venir à votre guise, quelle garantie avez-vous de ne pas manquer le final ou de rester coincé seul quelque part ?
Il faut savoir qu’il y a trois sortes de personnes pendant le show : celles qui portent un masque blanc (vous et moi, le commun des mortels quoi), celles qui n’en ont pas (les acteurs) et celles qui ont un masque noir. Ces dernières font partie de l’encadrement, elles sont positionnées à des endroits stratégiques et s’occupent de verrouiller ou de libérer des accès. Ainsi, lorsque l’heure du final approche, elles font en sorte que tous les passages mènent au même endroit, celui-là même où se déroule donc la dernière scène, à laquelle les spectateurs assistent tous ensemble.

sleep no more

Une expérience solitaire, muette et voyeuriste. Vous avez dit dérangeant ?

Vous l’aurez compris, le concept de Sleep No More est pour le moins novateur. Il mise notamment sur la capacité du spectateur à s’immerger dans un univers mystérieux et à scénariser ce dont il est témoin, puisque c’est à son seul arbitrage (celui de suivre tel ou tel personnage, de pousser telle ou telle porte etc.) qu’est suspendue la possibilité d’une histoire, au risque de se voir mené à des situations qui le rebuteraient en d’autres circonstances.
Même s’il est projeté au cœur de l’action, le masque de l’anonymat aide le spectateur à prendre de la distance par rapport à ce qui se passe, mais certaines situations peuvent s’avérer délicates à gérer, notamment lorsque vous êtes interpellé dans une scène par un acteur (de surcroît nu et ensanglanté) qui vous tend une main fébrile… ça jette comme qui dirait un froid 🙂
Dès le départ, la production vous encourage à vivre cette expérience seul, quitte à vous séparer de vos amis. L’idée étant que chacun vivra une expérience différente, unique, et qu’il sera intéressant de confronter le point de vue des uns et des autres a posteriori, par exemple autour d’un verre au Gallow Green 😉

sleep no more

À quelle séance vaut-il mieux aller ?

5 séances sont proposées entre 19h et 20h ou entre 19h30 et 20h30 selon les jours (les vendredis et samedis soir il y a également un deuxième “lever de rideau” à partir de 23h), chaque séance est espacée de 15 minutes mais il faut bien comprendre qu’il s’agit du même spectacle !
Cela revient à dire que le spectacle commencera à l’heure de la première séance quelle que soit l’heure de votre réservation.
Par exemple, si vous réservez à 20h et que la première séance est prévue à 19h, vous arriverez 1h après le début du show. Dit comme ça, forcément, vous allez me répondre que c’est pas très cool 🙂 mais le fait est que les scènes sont jouées en boucle (à l’exception du final qui n’est joué qu’une fois), elles recommencent approximativement toutes les 45 minutes, ce qui laisse à tout le monde une chance de les voir. Pour rappel, l’espace à parcourir est immense et vous n’aurez de toute façon pas assez d’une seule soirée pour tout voir.
Une fille me racontait à la sortie que c’était la troisième fois qu’elle venait et qu’elle continuait de voir des choses qu’elle avait loupées les fois d’avant ! (Remarquez, ça veut peut-être aussi dire qu’elle a un très mauvais sens de l’orientation :-D)
En clair : une représentation de Sleep No More dure 3h, mais vous pouvez choisir d’y assister jusqu’à 1h de moins, par tranches de 15 minutes, selon l’heure à laquelle vous réservez. Ce qui fait 2h de spectacle pour ceux qui choisissent la dernière séance (ce qui a été mon cas, et je ne me suis pas senti lésé).
À noter que je n’ai pas testé la formule avec repas inclus et ne peux donc rien vous en dire (il me semble que cette prestation est assez récente).

Où faut-il réserver et combien ça coûte ?

Vous trouverez les billets les moins chers sur le site officiel de Sleep No More.
Il faudra vous acquitter d’un somme assez rondelette (de $89 à $135 environ, selon le jour de la semaine, pour une entrée simple), sans compter les frais de consigne (4 dollars/pers. Oui, ça pique !).

Des points très positifs, une ou deux réserves aussi…

  J’ai aimé :

– Le show est muet, inutile par conséquent de maîtriser la langue de Shakespeare (ça le rend pas plus compréhensible mais ça nous met sur un pied d’égalité avec les locaux :-)).

Les performances sont incroyables et certaines scènes tout simplement surréalistes avec des acteurs en état de transe.

Les décors sont à tomber (de nombreuses pièces proviennent de brocantes ou de collections privées), la sonorisation est électrisante et la mise en lumière sublime. En un mot : “Bluffant !

Le jazz band !

Le Gallow Green Rooftop permet de prolonger agréablement la soirée.

  J’ai moins aimé :

Le nombre de spectateurs était parfois border line, et je ne vous parle pas du manque de discrétion de certaines personnes qui s’approchent plus que de raison des acteurs sans se soucier de ceux qui sont derrière.
J’ai cru comprendre que lors des premières représentations le nombre de spectateurs était limité pour garantir un certain confort, c’est toujours le cas aujourd’hui, évidemment, mais il semble que la production ait décidé d’ouvrir un peu plus les vannes, question de business j’imagine, et à l’arrivée c’est l’intimité du spectacle qui en pâtit. Je ne sais pas ce qu’il en est précisément à l’heure où j’écris ces lignes (j’ai assisté au show en octobre 2012) mais j’espère que la situation n’a pas empiré…

– De la même façon, le Manderley Bar était irrespirable à certains moments. Dommage.

La consigne payante (4 dollars).

En résumé, à qui s’adresse Sleep No More ?

Au-delà de l’âge (16 ans minimum), qui est un prérequis pour assister au spectacle, Sleep No More est un show taillé pour vous si :

  • Vous aimez qu’on vous surprenne et plus généralement vous aimez les nouvelles expériences
  • Vous aimez le décorum des années 30, l’esprit des films noirs et celui des jeux de rôles
  • Vous êtes sensible à l’art dramatique, à la danse et aux différentes formes d’expression scénique
  • Vous aimez les chasses aux trésors
  • Vous êtes plus facilement tenté par un film de Terrence Malick que par un épisode de Columbo
  • Vous n’aimez pas qu’on vous prenne par la main
  • Vous êtes Poisson ascendant Gémeaux (non je déconne)

Sleep No More vous laissera un goût amer si :

  • Vous avez peur du noir 🙂
  • Vous êtes sensible à la nudité, à la violence graphique ou sonore
  • Vous n’avez pas la moindre tentation voyeuriste
  • Vous n’aimez pas les surprises et préférez savoir où vous mettez les pieds
  • Vous aimez les histoires qui ont un début, un milieu et une fin
  • Vous n’avez aucun goût pour le mime, la danse ou les jeux d’expressions corporelles
  • Ou, plus généralement, l’art et les trucs un peu perchés vous ennuient 🙂

Vous ne vous reconnaissez dans aucune de ces descriptions ? Alors je n’ai qu’une chose à vous dire (ça tombe bien, c’est aussi un des avertissements de la production) : “Enter The McKittrick Hotel at your own risk !” En français dans le texte : “Entrez dans l’hôtel McKittrick à vos risques et périls !” 🙂

sleep no more goodies

Les infos pratiques à retenir pour profiter pleinement de l’expérience Sleep No More.

    • N’oubliez pas de vous munir d’une pièce d’identité.
    • SNM est éprouvant psychologiquement mais aussi physiquement (selon l’heure à laquelle vous arrivez, vous allez passer jusqu’à 3h debout, à marcher, courir, monter, descendre, enjamber etc. Par conséquent, mesdames, oubliez les chaussures à talons et évitez la mini-jupe, optez plutôt pour une tenue streetwear confortable (un jean et une paire de sneakers feront l’affaire).
    • Dans le même ordre d’idées, mesdames (oui, encore vous), évitez de mettre trois couches de fond de teint sachant que vous porterez un masque en plastique et qu’il n’est pas exclu que vous vous mettiez à transpirer sous l’effet de la chaleur et/ou de l’émotion. En un mot, ne soyez pas trop coquettes, on ne vous en tiendra pas rigueur 🙂
    • Durant le show, il n’est pas permis de parler ni d’enlever son masque (sauf au Manderley Bar).
    • Mettez des lentilles plutôt que des lunettes (lunettes et masque ne font pas bon ménage).
    • Vous devez arriver à l’heure prévue lors de votre réservation (c’est important pour gérer l’affluence et notamment éviter que tout le monde n’arrive au même moment), en revanche vous êtes libre quitter le show à n’importe quel moment.
    • Vous devrez laisser vos vestes et sacs à la consigne mais gardez un peu de monnaie dans votre poche si vous comptez boire un verre au Manderley Bar.
    • Les téléphones sont formellement interdits.
    • En cas de problème pendant la représentation (vous êtes pris de panique, vous êtes perdu…), adressez-vous aux personnes portant des masques noirs, elles ne daigneront pas forcément vous parler (sauf incident de type malaise, évidemment) mais elles vous orienteront dans la bonne direction.

Une partie – mais une partie seulement – de ces informations vous seront rappelées par mail 48h avant votre venue. En voici une copie (en anglais).

Pour finir et comme promis, un mot sur le Manderley Bar et le Gallow Green.

  • Manderley Bar

    manderley bar

    Vous l’avez compris, le Manderley Bar joue un rôle à part entière dans le spectacle Sleep No More. Vous y passerez au minimum deux fois si vous assistez au show (en entrant et en sortant) mais vous pouvez aussi décider d’y aller pour ce qu’il est, à savoir un excellent bar jazzy à l’ambiance feutrée. Le bar est en effet ouvert au tout venant. Il bénéficie d’une programmation live de qualité (le Preservation Hall Jazz Band s’y produit régulièrement, mais aussi Sara Bareilles, Heathens, Starlight Girls…).
    Les cocktails sont à 13 dollars en moyenne. “It’s worth it !” comme disent nos amis les ‘ricains !
    C’est aussi un bon point de ralliement pour les groupes d’amis qui ont décidé de vivre l’aventure séparément, ils peuvent convenir d’un rendez-vous à une heure précise de la soirée pour faire un break et échanger sur leurs expériences respectives, avant de replonger dans les méandres de SNM…

  • Gallow Green

    gallow green rooftop

    LE bon plan de la soirée en ce qui nous concerne (nous, comprenez ma p’tite femme et moi). Idéal pour une analyse post-mortem du show en mode chill-out après 2 ou 3h de déambulations éprouvantes.

    Belle surprise que ce rooftop superbement aménagé et offrant une vue sur la skyline et le quartier de Chelsea. Je ne saurais trop vous recommander de prendre un encas de type “share menu” (menu à partager), ils sont finement préparés (cf. photo plus bas). Et si vous êtes en couple, vous apprécierez le cadre romantique et enchanteur de ce rooftop, qui accueille souvent les mêmes groupes de musique que le Manderley Bar.

    Vous pouvez réserver (c’est préférable) une table à cette adresse.

    Attention, il faut ressortir de l’immeuble pour accéder au rooftop, l’entrée se trouve en effet à quelques mètres, au numéro 542.

Terminons avec quelques photos du rooftop, enjoy !

gallow green rooftop
gallow green share menu
gallow green rooftop view

David

David a failli être historien de l'art, a manqué de faire carrière en NBA, se revendique vaguement artiste (se rase peu), et s'imagine couler des jours heureux en vendant des romans qui restent à écrire...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

45 commentaires

  1. Blaszczyk dit :
    Bonjour,

    Je serai à New York du 15 au 22 juin 2019.

    J’avais réservé une place pour sleep no More a 19h le 19/06.

    Je souhaiterai annuler ma réservation ce qui n’est pas possible sur le site officiel.

    Si quelqu’un est donc intéressé, nous pouvons nous rencontrer sur place pour la vente de ma place 😉

    Bonne journée à tous

    Gwendoline
  2. MADLINE dit :
    Bonjour
    je souhaiterais savoir la duré su spectacle et son fonctionnement quand nous rentrons entre les séances ?
  3. Delphine dit :
    Bonjour!
    Je viens de regarder les réservations sur le site et il me semble que le prix de base est de 135 dollars…

    Je me trompe ou c’est bien ca ?

    Merci!!!!!
    • TeamDavid dit :
      Salut Delphine,

      Je pense que cela dépend des jours (ou d’une autre variable d’ajustement qui à première vue m’échappe).

      Par exemple, si je regarde le prix de l’entrée simple (Sleep No More – Standard) pour le mercredi 11 octobre 2017 à 19h45, il est indiqué $89,50. En revanche, le samedi soir qui suit, le tarif est en effet de $135.

      Je te suggère donc de tester plusieurs jours/horaires pour trouver chaussure à ton pied :

      https://mckittrickhotel.com/calendar/filter/sleep-no-more/

      De mon côté, je vais mettre à jour les tarifs annoncés dans l’article, vu qu’ils ne sont manifestement plus valables.

      D’ailleurs, je remarque qu’ils  ont aussi ajouté des “séances” le vendredi et le weekend…

      Bien à toi,
  4. Isabelle dit :
    Bonjour,

    Je devrais en principe annuler ma résa 🙁

    Le SNM n’acceptent aucune annulation, mais puis-je revendre ma réservation à quelqu’un d’autre (je compte la publier sur Facebook) ?

    Pas de ticket à prendre sur place, mais j’ai peur qu’ils demandent la carte d’identité à l’entrée, et que celle-ci soit vérifiée par rapport à leur registre de réservation, est-ce le cas ??? Du coup ça poserait souci puisque la résa est enregistrée à mon nom.

    Thank you.
  5. Mathieu dit :
    Bonjour,

    Combien de temps faut-il rester au Manderley Bar (le jazz bar) avant d’être appelé pour débuter le show SNM ? Pas trop envie de rester là 1 demi-heure à attendre dans l’espoir qu’on consomme des boissons.

    Merci d’avance…
    • TeamBPVNY-David dit :
      Salut Mathieu,

      De mémoire, en ce qui nous concerne, nous n’avions pas attendu plus de 5 ou 10 minutes.
      Et l’attente n’est pas désagréable vu qu’il y a presque toujours un groupe de musique qui se produit au bar 🙂
      • Mathieu dit :
        D’accord, merci.

        Sinon je vois qu’il peut parfois y avoir des files devant la porte, justement si un groupe important se produit.

        On peut dépasser la file et entrer directement avec nos tickets ?

        Merci.
        • TeamBPVNY-David dit :
          Aucune idée. N’hésite pas à nous le dire à ton retour, le cas échéant 😉

          Lorsque j’y suis allé, je me souviens qu’un vigile parcourait la file d’attente pour vérifier les ID (pièces d’identité) et tamponner la main des gens, mais la file était la même pour tous, il n’y avait pas de fast track (coupe-file). En tout cas, avec ma femme nous avons sagement attendu dans la file.

          Ce sont souvent des habitués qui se produisent au Manderley Bar (notamment Bassey & The Heathens), des groupes jazzy la plupart du temps, et rarement des groupes qui remplissent des stades 😉
          Alex, qui y a été plus récemment, me confirme qu’il n’a pas attendu plus d’un quart d’heure, et il n’était pas spécialement en avance par rapport à son heure de réservation, voire pas du tout.
          Bref, tâche d’arriver environ 10 à 15 minutes en avance (si c’est ton inquiétude), cela devrait aller. De toute façon, ce n’est pas un film, tu ne risques pas de “louper le début”, c’est une expérience dans laquelle tu peux entrer à tout moment 😉
  6. Barbara dit :
    Bonjour!
    J’ai une petite question concernant la réservation des billets pour Sleep no more. Je souhaite acheter 2 billets mais pour finir la réservation, il faut un “numéro de téléphone valide”, mais n’ayant qu’un numéro français, je ne peut pas la finir… Avez-vous une solution?
    Merci d’avance pour votre réponse 😉
  7. Cat dit :
    Hello,

    J’ai besoin de vos conseils svp.
    Pour les 40 ans d’une de mes amies, son mari a décidé de l’emmener à New York.
    Avec les autres copines, nous souhaiterions lui offrir un massage ou une détente dans un spa.
    Nous avons eu de bon retour sur ce spa http://www.ancientbathsny.com/, en avez-vous entendu parler ?
    Par la même occasion, nous aurions aimé des places pour voir MacBeth, connaissez-vous plus ou moins le tarif ? le séjour se déroulerait fin novembre/début décembre.

    Merci
    • TeamBPVNY-Mika dit :
      Pour le spa, désolé, je ne connais pas et je n’ai pas entendu de retour sur le sujet…
      POur Mac Beth, tu souhaites le voir où car je n’ai rien trouvé à tes dates, les représentations sont visiblement terminées…
  8. Agathr dit :
    Hello!!

    Nous partons à NY en octobre et prévoyons de faire le Sleep No more.
    Je suis en train de planifier la journée, et aimerais avoir quelles visites/activités peuvent être faites non loin de cet endroit ( afin de ne pas perdre de temps dans les transports?
    Merci !!
    Agathe
  9. Matthieu dit :
    Extraordinaire! Voilà le mot qui me vient à l’esprit pour parler de Sleep No More (SNM).

    Difficile d’en parler sans trop en dire. C’est un mélange de cinéma, de théâtre, de danse, de littérature, de jeu de société…

    A mon avis, il faut absolument y aller au moins à deux car la première chose que vous voudrez faire une fois sorti est d’échanger pour débriefer.

    Pendant SNM, libre à vous de le parcourir seul ou à plusieurs. Nous étions 4 (2 couples). Les 2 filles sont restées ensemble et les 2 gars séparés. Perso, j’ai préféré être seul pendant la représentation.

    SNM est vraiment addictif et contrairement à ce que dit l’article, je serais partisan d’y aller dès le début à 19h, car le temps passe très vite une fois à l’intérieur.

    Sans oublier le Manderley bar qui fait parti de l’hôtel. Vous vous y retrouverez à la fin, mais le bon plan est d’y aller pendant SNM, car vous aurez forcément de la place et pourrez déguster le cocktail du Manderley Bar, en écoutant un concert de jazz (même celui qui nous accueilli a poussé la chansonnette!). Nous devions être à peine 10 à profiter ce de moment! Il faut avouer que je suis retombé sur le bar complément par hasard…car un peu perdu!

    L’autre bon plan est de profiter du bar et du concert après SNM pour justement débriefer avec vos amis (le Gallow Green Rooftop étant fermé le soir où nous y étions). Ce soir-là, le monde s’est dispersé rapidement et nous avons eu une table rapidement. Après le concert jazz, nous avons eu le droit à un concert pop/rock très sympa!

    Enfin, l’ultime bon plan, c’est que nous avons pu garder les masques, qu’il faut normalement rendre. Ce qui est moins drôle, c’est que le masque fait peur à mon fils de 4 ans!

    En conclusion, à faire absolument !

    Matthieu.
  10. Matthieu dit :
    Hello BPVNY Team.

    Le Gallow Green est apparemment fermé jusqu’à fin avril pour travaux de rénovation.
    Est-ce que vous auriez une idée d’un autre endroit pas loin de l’Hotel McKittrick pour boire un verre et manger un morceau (le Manderley Bar ne propose que des boissons je crois)?

    Merci.

    Matthieu.
  11. Marion dit :
    Pour info, le prix des billets standard est de $105 maintenant…
  12. Jeck hill dit :
    Voilà nous venons de réserver pour 19h le 16 Avril…….j’ai un peu vu sur google view la rue, pas évident l’entrée de l’hotel……….

    Un taxi peut il nous laisser directement devant l’entrée??
  13. Flyingjerome dit :
    Février 2015, une expérience toujours aussi exceptionnelle. La consigne est désormais à 4$. Affluence du jeudi tout a fait acceptable.
  14. chris dit :
    Savez vous si le show sera toujours joué en juin 2015? Sur leur site on ne peut reserver que jusqu en mars.
  15. Curiosités à NY dit :
    Une super expérience qui change des Broadway Show classique! A faire!
  16. ingrid NEGRI dit :
    Cette pièce a l’air vraiment sympa, dommage qu’elle ne soit plus programmée lorsque nous serons à New-York pendant les fêtes de Noël 2013
  17. nerik dit :
    Une question sûrement très bête mais comment se passe l’inscription sur internet ? Je pense que je verrai une fois sur place si un soir je tente l’aventure mais bon j’aurai sûrement pas d’imprimante à portée de main pour imprimer un éventuel ticket 🙁
    • BPVNY-David dit :
      Rassurez-vous, il n’y a pas de ticket à imprimer, aucun support physique n’est requis, notez simplement le numéro de réservation qui vous sera communiqué à la fin du processus de validation en ligne, et pensez à prendre une pièce d’identité avec le nom correspondant à celui de la réservation.
  18. kisskool dit :
    Ça a l’air sympa ça, j’imagine donc pas d’appareil photo a l’intérieur ?
    Il est possible d’acheter le ticket sur place ?
    • TeamAlex les bons plans dit :
      Oui je pense qu’il doit être possible de prendre des billets sur place, mais pas tous les soirs, car c’est souvent à guichets fermés !!!
      Sinon tu as bien compris : ni appareil photo ni téléphone portable à l’intérieur 🙂
  19. Sasha dit :
    Bonjour,
    Ça a l’air vraiment super tout ça !
    Si j’ai bien tout suivi, un enfant de 12 ans peut venir s’il est accompagné d’un adulte ? Est-ce que le spectacle pourrait être choquant pour un enfant de cet âge ?
    • TeamAlex les bons plans dit :
      Oui, je pense que ce serait assez choquant pour un enfant de 12 ans.
      Contrairement au cinéma où la nudité et la violence sont des projections, ici il n’y a pas de barrière entre le spectateur et l’acteur, ces représentations pourraient donc sembler tout à fait réelles et extrêmement dérangeantes dans l’esprit d’un enfant (d’autant qu’une ou deux scènes sont à la limite de la pornographie) ; c’est vraiment un spectacle à réserver aux adultes…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *